ImprimerTemppeliaukio Kirkko Helsinki

Partout dans le monde, les grandes villes ont de plus en plus tendance à construire des bâtiments publics dans leur sous-sol. On en vient même à parler de ville souterraine dès lors que plusieurs bâtiments souterrains sont reliés entre eux par un réseau de tunnels creusé à cet effet.

Cet urbanisme souterrain peut englober des éléments très variés tels qu’un ensemble de bureaux, des centres commerciaux, des gares et stations de métro, des théâtres et autres lieux de divertissement. L’accès à une ville souterraine se fait en général via les passages publics conduisant aux bâtiments respectifs, ou bien par une entrée distincte prévue spécialement.

Les quartiers souterrains sont particulièrement développés dans les villes au climat froid, car cette solution permet au centre ville d’être accessible dans des conditions de confort tout au long de l’année, indépendamment de la météo.

Parmi les exemples les plus célèbres de villes souterraines, on peut citer RÉSO, à Montréal, le plus vaste réseau souterrain au monde ; PATH, à Toronto, qui d’après le Livre Guinness des records, est le plus grand complexe commercial souterrain au monde, et enfin les réseaux souterrains du Japon qui sont les plus étendus avec un total de 76 rues commerciales souterraines selon les estimations.

Pour plus d'informations: