Imprimer

La redécouverte de la construction souterraine durant la révolution industrielle n’a pas débouché sur des développements particulièrement positifs. Lors des vagues de migration massives vers les grandes cités industrielles, les ouvriers étaient logés dans des caves et sous-sols, c’est-à-dire des pièces mal ventilées, froides et humides. Le prolétariat vivait dans de terribles conditions d’insalubrité. À la fin du XIXe siècle, dans la seule ville d’Amsterdam, quelques 20 000 personnes vivaient dans des caves . Les nouvelles constructions urbaines à la surface étaient principalement destinées à la classe moyenne qui connaissait une croissance rapide et voulait, à l’instar de l’ancienne élite, bien vivre dans un environnement spacieux.

Articles recommandés par l’AITES

Cette présentation a été réalisée par Mme Sushma Goh, Singapour, à l’occasion de la séance publique de l’AITES à Singapour, en 2004. Elle est entièrement illustrée par des schémas et photos offrant de très bons exemples de l’architecture de l’espace souterrain. L’auteure nous rappelle ainsi le défi qui se pose à notre secteur industriel, à savoir, de toujours considérer les aspects humains